Le Mont des Oliviers fait partie de ce que l’on appelle les Monts de Judée qui sont une chaîne de collines qui atteignent entre les 900 m et 1030 m d’altitude.

Topographiquement, le Mont des Oliviers se situe exactement entre la Vallée du Jourdain et les plateaux de la Mer Méditerranée. Il marque la frontière de la ville de Jérusalem avec le désert de Judée que l’on peut apercevoir directement en contrebas lorsque l’on se trouve au sommet du Mont. C’est la raison pour laquelle on dit de Jérusalem qu’elle est la Sfar Hamidbar, la limite entre le climat méditerranéen et le désert.

Sur le Mont des Oliviers, les roches sont principalement sédimentaires océanique comme la craie par exemple : ceci à son importance car explique la raison pour laquelle on n’y trouve aucune construction ! En effet, la craie, bien qu’elle soit facile à extraire est une roche qui est friable facilement si une trop grande force lui est appliquée. C’est pourquoi aucune construction n’a été réalisé sur le Mont des Oliviers par les empires successifs.

On y trouvera plutôt de nombreuses tombes faisant du Mont des Oliviers l’un des cimetières les plus grands et ancien de la ville. On décompte plus de 150 000 tombes dans le cimetière du Mont des Oliviers. Enfin, il faut savoir que de grandes personnalités israéliennes reposent dans ce cimetière.

Un haut lieu touristique pour les 3 religions monothéistes

Le Mont des Oliviers est l’un des sites de la ville de Jérusalem qui attire le plus l’attention des gens du monde entier car il se trouve être au cœur des traditions des trois religions monothéistes.

Chacune de ces religions à un lien direct avec la notion de Messie (Mashiah), la reliant avec celle de “résurrection des morts”. C’est pourquoi le cimetière sur le Mont des Oliviers est si important aussi bien chez les juifs, que les chrétiens ou musulmans.

Ainsi, vous rendre sur le Mont des Oliviers vous permettra d’observer la ville d’une autre manière, avec ses points de vue depuis son flanc Est. Ainsi, du mont des Oliviers, la vue est à couper le souffle. En effet, la vue donne sur l’esplanade des Mosquées notamment sur le mont du Temple ainsi que la mosquée Al Aqsa. Impossible de rester indifférent face à un tel paysage de carte postale.

Eglises à visiter sur le mont des Oliviers

De plus, cette partie de Jérusalem est le passage obligé pour les pèlerins chrétiens. En effet, quelques épisodes des derniers jours de Jésus-Christ ont lieu sur le mont des Oliviers. Ainsi, les pèlerins se rendent à l’Église de l’Ascension (Jésus est monté au Ciel 40 jours après sa résurrection). L’église Pater Noster (Jésus enseigna à ses disciples la prière du “Notre Père”), l’église Dominus Flevit (Jésus s’est effondré en larme en se retournant vers la ville de Jérusalem.  Jean 11:35 “Quand Jésus fut près de la ville et qu’il la vit, il pleura sur elle“) ainsi que la Basilique de l’Agonie de Gethsemani appelle egalement Eglise de Toutes les Nations (Evangile de Jesus-Christ selon Saint Marc. “Allant un peu plus loin, il tombait à terre et priait pour que, s’il était possible, cette heure s’éloigne de lui”. Il disait : “Abba… Père, tout est possible pour toi. Éloigne de moi cette coupe. Cependant, non pas ce que moi, je veux, mais ce que toi, tu veux !

Se rendre sur le Mont des Oliviers c’est traverser les époques : depuis la période du premier Temple de Jérusalem jusqu’à ce jour.

Ce Mont surplombe la vallée du Kidron dans laquelle vous trouverez notamment un mausolée impressionnant datant du premier siècle avant J.C !  En contrebas, une tente bédouine vous accueillera avec des hôtes très agréables qui vous feront profiter de mets délicieux et joueront pour vous des airs du désert.